Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

~~La société humaine est en perpétuelle progression depuis que la vie est apparue sur terre. Les comportements archaïques furent peu à peu inhibés pour faire évoluer les mentalités, en revanche le capitalisme existe depuis le moyen âge au moyen duquel les premiers conquérants estimaient que les terres leur appartenaient, ou bien celui qui découvrait une motte de terre, ou un trésor caché comme de l'or : "je l'ai vu le premier, c'est à moi". Un animal qui chasse une proie pense également ainsi, si un autre animal tente de lui soutirer sa proie cela finit en rixe. La notion de propriété n'est-il pas là un instinct primitif ? comme la guerre des gangs qui se disputent un territoire dans lequel se trouvent leurs clients ?

Aujourd'hui, le système bancaire dans lequel nous vivons revendique toujours plus d'argent. Le capitalisme va à l'encontre même de la démocratie (ou est réellement l'égalité ?) Sa folie n'a d'égal que sa cupidité, et le secret bancaire permet de détourner des milliards d'euros chaque année vers des paradis fiscaux. L'argent manipulé à partir de rien constitue une immense escroquerie bancaire au détriment du peuple (voir l'arnaque de la dette ; faire nationaliser les banques pour devoir l'argent à nous-mêmes). Le peuple est un ensemble d'individus d'une ruche, qui en parfaites abeilles effectuent tout le travail nécessaire à la récolte du miel, et subviennent à la survie de l'essaim (le système) et à sa reine (les banquiers). Leur but est d'appauvrir davantage les classes moyennes et pauvres pour s'accaparer leurs gains, en provoquant parfois une crise économique, et ainsi s'enrichir. C'est ainsi que les écarts entre riche/pauvre se creusent. Ex 1 : un milliardaire a les moyens d'aller tous les jours au restaurant, possède une villa en bord de mer en France, une autre en Amérique, et une résidence principale à Paris, consommera aisément 2 à 3 portions de viandes par jour, avec une femme au foyer insatiable qui possède 150 paires de chaussures. Ex 2 : un simple salarié qui touche le smic en France avec une femme au foyer, a seulement les moyen de consommer une très bonne portion de viande une fois par semaine, n'a pas les moyens de payer l'électricité pour chauffer décemment son logement et donc utilisera un chauffage à pétrole (moins couteux mais polluant), et n'a pas les moyens de faire un crédit pour s'acheter une maison.

Le système impose un mode de vie de plus en plus austère à l'Europe d'aujourd'hui, soit le sacrifice humain sur l'autel de l'argent : - Suppression massive d'emplois publics par le gouvernement qui conduit à l'augmentation du chômage. Conséquence en plus : il faudra travailler plus avec moins de personnel (risque de burnout ; syndrome d'épuisement professionnel), et dans un hôpital, cela peut devenir très vite chaotique s'il y a un manque évident de médecins par rapport au nombre de patients. Ex : au Portugal, le gouvernement a fait licencier d'innombrables fonctionnaires (hôpitaux et écoles n'ont pas été épargnés). - Le gel des salaires (retraités compris) conduit à une misère sociale. Ex : au Portugal dont la situation est pire qu'en Grèce, des marchands âgés de plus de 70 ans sont obligés de maintenir leur activité professionnelle pour survivre. - Faire du chiffre pour apporter un minimum de recettes à l'état (ex : des amendes) par des pressions hiérarchiques constantes et abusives. - Avec la misère sociale, il y a plus d'endettement, de faillite. Conséquences en plus : comme le burnout, cela peut conduire à la dépression (agressivité), et au suicide (France télécom, Renault, Police et gendarmerie). En Corée du Nord, la famine conduit au cannibalisme pour survivre (à traiter l'homme comme un animal, il régresse à se comporter comme tel, l'instinct de survie étant un état primitif). De plus, le temps de travail ne permet pas de prendre le temps de vivre pour les actifs professionnellement qui ont des enfants. Bousculés constamment par un rythme effréné qu'on leur impose : "dépêche-toi, on va être en retard ! dépêche-toi, j'ai plein de choses à faire !" les enfants deviennent aussi stressés et sous pression constante. Le système repose également sur une consommation excessive dans les pays développés. Certaines personnes surconsomment au détriment des autres, et en 8 mois, les ressources de la planète sont épuisées, ce qui représente une menace pour l'écosystème. Plusieurs facteurs sont en cause : L'influence par des publicités présentes partout (panneau d'affichage, télé, radio, mail…). L'influence devient contagieuse par des pressions sociales (quoi ?! tu n'as pas de smartphone ? même dans un pays sous développé ils n'ont plus ce vieux modèle de téléphone) Fabrication douteuse : la durée de vie des appareils électriques est réduite volontairement. En France, les volailles sont dopées à la nourriture vitaminée toute la journée afin de booster leur croissance. On se donne un droit d'écourter excessivement leur vie pour faire des économies. On dit "le système est ainsi, sinon il n'y a plus d'élevages". Si tout le monde cesse de consommer, il est évident que l'économie ne fonctionnera plus. Comment peut-on faire remédier à cela ? Le marché noir "invisible" est le procédé le plus lucratif pour booster l'économie d'un pays. Ex : la vente d'armes, braconnage barbare (défenses éléphant, peau animal...), drogues et prostitutions. Cela favorise la corruption dans le monde politique et par conséquent cela facilite des guerres (ex: la vente d'armes aux talibans dans les années 90 qui s'emparèrent ensuite de Kaboul en Afghanistan de 1996 à 2001).Tant que la misère subsistera, et que le marché noir sera fructueux, les gangs continueront à proliférer dans les rues.

La consommation excessive détruit l'écosystème, et les crises économiques engendrées volontairement détruisent l'homme, suscitant un immense désordre social (haine, misère, manifestations violentes, guerres…), ainsi l'anarchie entraine un chaos qui fait vaciller l'ordre établi pour mettre en péril tout l'équilibre et la sécurité d'un pays, empêchant ainsi le peuple de prospérer. Aujourd'hui, les banquiers de wall street ne craignent pas du tout les manifestations pacifiques devant leur siège, mais devrait craindre ce qui suit : Lorsque notre monde règnera dans une immense confusion, la sécurité de tous sera mise en péril, se retrancher dans un bunker avec des armes ne servira rien d'autre qu'à gagner un peu de temps, le stock de vivres se videra, et il faudra bien sortir et rejoindre le chaos, ou mourir lentement sans vivres. Lorsque tous les arbres seront décimés avec la surconsommation ou l'anarchie, il n'y aura plus assez d'oxygène pour respirer. Tel le naufrage du Titanic qu'on avait cru insubmersible, cela se produira. Pendant le naufrage, l'argent ne valait plus rien. Rappel du film de James Cameron "titanic", le fiancé de Rose qui tenta de soudoyer Murdoch pour monter dans un canot de sauvetage. Le lieutenant se sachant condamné répondit en lui lançant une liasse de billets à la figure : votre argent ne vous sauvera pas plus qu'il ne me sauvera moi !

Un système basé sur un monde de raison peut nous permettre d'investir intelligemment dans l'éducation, la santé, permettre à tout le monde de travailler, se loger et manger décemment. Encore faut-il se donner les moyens de changer notre mode de vie. Théodore Monod a dit : L'utopie est simplement ce qui n'a pas été essayé.

Sommes-nous devenus des esclaves modernes retenus par des chaines invisibles ? allons-nous un jour basculer vers un système plus humain ? un système sans argent (principal source d'avarice), plus juste, qu'on remplacerait sous forme de droits ou de points en fonction de ce que chacun apporterait à la société ? ou une grande réforme de ce système est-elle nécessaire ?

LE CAPITALISME EST-IL UN SYSTEME OBSOLETE ?
Tag(s) : #société, #sociologie, #philosophie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :